Groupes #sanguins; Chaque #individu est un #cas particulier.

Par La Rédaction, le 12 avr 2018 à 15h45 dans CONSEILS SANTE | 0 commentaire
#conseils #santé #groupes_sanguins #surpoids  Respecter une alimentation convenant à votre groupe sanguin, c'est mettre en pratique des choix alimentaires auxquels nos ancêtres, de même groupe sanguin, ont mis des milliers d'années à s'adapter au fur et à mesure que les conditions de vies évoluaient.
Vers la fin de l'année 1999, est parue la traduction française du livre écrit par le Docteur Peter J. D'Adamo, qui est le résultat, la compilation, du travail de deux vies, la sienne et avant lui celle de son père, deux vies entièrement consacrées à l'étude de l'impact de la nutrition sur la santé en relation avec les groupes sanguins.
 
Or, tout récemment (août 2004) quelqu'un m'a fait une remarque intéressante :


 
















"Comment pouvez-vous concilier le fait de conseiller le régime crétois, ou le régime Seignalet, qui tous deux déconseillent la consommation de viande, avec les théories de d'Adamo, qui prétend que le groupe O (groupe "chasseur"...) DOIT consommer de la viande ??? - il y a contradiction ???"


Comme aurait dit l'un de mes "vieux" maitres : "Dans toute chose, il faut savoir raison garder"...   Et ne pas confondre l'esprit et la lettre...

Il y a la théorie, il y a la pratique (la situation actuelle), et il y a les cas particuliers…
 
 En théorie, d'Adamo a raison.... car, comme je l'ai déjà souligné ailleurs, ("les raisons de la vie") RIEN n'existe par hasard... donc, s'il existe 4 groupes sanguins, c'est parce que chacun de ces groupes s'est développé à partir d'une situation particulière, un contexte alimentaire particulier et il est donc logique qu'il ait des besoins particuliers ; et si les différences entre les groupes sanguins sont apparues suite à une différence d'alimentation (ce qui me semble parfaitement logique : "

On EST ce qu'on mange", il est donc LOGIQUE que chaque groupe soit sensible à un type d'alimentation bien défini...
 

Mais de nos jours, ce qui dérange …

Ce n'est pas le fait de consommer de la viande, ce n'est pas une histoire de "sensiblerie", car tout être vivant est un prédateur, la vie n'existe qu'en se nourrissant d'autres vies.

Les plantes aussi sont vivantes et sensibles, comme les animaux... et celui qui voudra être logique avec lui-même et ne pas détruire d'autre vie pour se nourrir devra mourir, il n'y a pas d'autre alternative.

La loi de la Nature est impitoyable : la vie ne peut exister que si elle se nourrit de la mort d'autres êtres vivants...

Le chasseur Massaï ou Pygmée, qui affronte la dure réalité de la brousse, qui risque sa vie en allant chasser, qui respecte le gibier qu'il convoite et qui ne tuera QUE pour son alimentation et celle de sa famille, pour sa survie ; ce chasseur a le DROIT le plus absolu de consommer de la viande, de plus, cette viande sera de très bonne qualité, et toute la violence, l'agressivité que peut amener la consommation de viande lui est nécessaire dans sa lutte quotidienne pour la survie, comme elle était nécessaire au chasseur du néolithique...