Quand cela touche un #nourrisson, c’est particulièrement grave

Par La Rédaction, le 02 avr 2018 à 06h00 dans CONSEILS SANTE | 0 commentaire
#conseils #santé #nourrissons  Et voilà pourquoi la recherche médicale désintéressée est cruciale : seule la recherche publique (financée par l’État) ou caritative (financée par des fondations) peut découvrir de nouveaux remèdes naturels, non brevetables ! Malheureusement, les États et les fondations ont beaucoup moins d’argent que les géants du médicament.
Un médecin indépendant de l’industrie pharmaceutique a découvert une autre voie que les vaccins pour combattre les maladies infectieuses et protéger nos enfants.

Une voie respectueuse des équilibres de notre corps, sans effet indésirable… et redoutablement efficace !


 














 

Le Dr Panigrahi, ce héros des temps modernes


Retenez-bien ce nom : Dr Pinaki Panigrahi.

Peut-être remplacera-t-il Louis Pasteur dans les manuels de médecine de l’an 2050. Le Dr Panigrahi a grandi en Inde, où il a décroché son diplôme de médecin pédiatre. 

Puis il est parti aux États-Unis pour compléter ses études et faire de la recherche scientifique.

Mais il n’a jamais oublié d’où il venait.

Il est resté traumatisé par le niveau dramatique de la mortalité infantile en Inde : sur 1 000 bébés qui naissent, 40 trouvent la mort.

Et l’un des principaux « coupables » de toutes ces morts, c’est la dangereuse septicémie.

La septicémie, c’est une « banale » infection qui tourne mal. La bactérie passe dans le sang et menace d’infection généralisée.

Quand cela touche un nourrisson, c’est particulièrement grave, car son organisme est encore très fragile.

Même dans les pays occidentaux, des dizaines de bébés (souvent prématurés) meurent chaque année de septicémie.

Mais en Inde, le nombre de morts s’élève à plusieurs centaines de milliers !
Voilà pourquoi le Dr Panigrahi a tout fait pour trouver une solution.

Mais plutôt que de chercher un « vaccin miracle », il a choisi une autre voie beaucoup plus prometteuse.  


Conseils Aljoimour :


> Un article et une étude d'un médecin Indien qui a trouvé un remède ayurvédique pour lutter sur la maladie infantile grâce au Lactobacillus plantarum


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie