Autant dire que vous n’êtes pas plus avancé !

Par La Rédaction, le 19 août 2017 à 06h00 dans SANTE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :


>On voit bien que Xavier Bazin a été très déçu de la médecine chimique. Il dénonce avec force les pratique de ses anciens collègues médecins


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




La prochaine fois que vous allez chez le médecin (ou chez le pharmacien), posez-lui cette question :
Dites-moi, Docteur, comment le Doliprane (paracétamol) parvient-il à faire baisser la fièvre et réduire la douleur ?

C’est une question légitime. Après tout, le paracétamol est le numéro 1 de tous les médicaments vendus en pharmacie.

Il est prescrit en première intention par la quasi-totalité des médecins.Mais je suis prêt à parier que votre médecin vous fera cette réponse :

C’est très simple : il agit grâce à son double effet antalgique et antipyrétique. Intéressant, sauf que… antalgique signifie « anti-douleur » et antipyrétique signifie « qui agit contre la fièvre ».

Autant dire que vous n’êtes pas plus avancé !

Vous êtes un peu comme Géronte face à Sganarelle, le médecin « malgré lui » de la fameuse pièce de Molière :

GÉRONTE.— Ma fille est devenue muette, sans que jusques ici, on en ait pu savoir la cause. (…) Et je voudrais bien que vous me pussiez dire d’où cela vient.
SGANARELLE.— Il n’est rien plus aisé. Cela vient de ce qu’elle a perdu la parole.
GÉRONTE.— Fort bien: mais la cause, s’il vous plaît, qui fait qu’elle a perdu la parole?
SGANARELLE.— Tous nos meilleurs auteurs vous diront que c’est l’empêchement de l’action de sa langue.
GÉRONTE.— Mais, encore, vos sentiments sur cet empêchement de l’action de sa langue?
SGANARELLE.— Aristote là-dessus dit… de fort belles choses.
GÉRONTE.— Je le crois.
SGANARELLE.— Ah! c’était un grand homme!
GÉRONTE.— Sans doute.