#du rouge au petit-#déjeuner

Par La Rédaction, le 21 juil 2017 à 06h00 dans GENERALE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :


> Un article sur les fruits rouge du Dr Rueff


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Il y a longtemps que j’essaye de commencer mes journées par une nourriture simple. Après mon citron pressé chaud au vinaigre de pomme, j’essaie de manger :

•    Des noix, des amandes, des noisettes (je reviendrai sur ce sujet dans une autre lettre)
•    De temps à autre un œuf de bonne qualité, si possible pondu par des poules nourries aux graines de lin
•    Un thé vert japonais de bonne qualité, et, pourquoi pas… un café.
•    Mais j’essaie aussi de manger des fruits rouges.
•    
Bien entendu, rien ne vous oblige à consommer tout et en quantité !

Quand je suis en voyage, je me plie aux habitudes locales et hôtelières, mais j’essaye toujours d’introduire dans mon petit déjeuner l’un ou l’autre de ces éléments.

On doit être attentif aux étiquettes et à la provenance de ces produits, afin d’éviter de consommer des fruits ou des aliments dont la croissance est largement accompagnée de pesticides et d’herbicides.

Une première question vient à l’esprit : doit-on les consommer en saison ou congelés ?
Si l’on se contente de la saison, leur temps sera bien limité.

En fait, une bonne congélation n’altère que très peu la composition des fruits rouges et leur consommation minérale et en antioxydants ne sera pas ou peu affectée.

Attention : la valeur nutritive, anti-inflammatoire et antioxydante des fruits rouges ne se conserve que deux à trois jours au réfrigérateur. Ne les laissez pas traîner !