la #réussite, est tributaire du désir de "#réussir".

Par Alain J. TOUIZER, le 07 juin 2017 à 06h00 dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL | 0 commentaire
En ce qui concerne les gains financiers, ce que les gens définissent généralement comme "avoir plus d'argent", le fait d'avoir un désir profond, fort, presque viscéral, pour cette représentation de la richesse qu'est l'argent sous forme de papier monnaie, est une quasi -obligation...

Conseils ALJOIMOUR :


> Article de grande valeur !

> Si vous vous sentez sans enthousiasme, prenez la décision de « re-signer » votre contrat terrestre car vous êtes bien sur terre, non pas parce que vos parents l’ont décidé mais parce que vous avez pu avoir un passeport pour être là,   et décidez de ne plus subir mais devenez un acteur qui décide


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie




Que ce soit au niveau de la vie ordinaire, - le travail, - les loisirs, - les relations amicales, - les relations sentimentales, - ou, tout simplement, les gains financiers, la réussite, dans chacun de ces domaines particuliers, est tributaire du désir de "réussir".

Une attitude tiède, consistant à se dire à soi-même : "J'aimerais bien que…" n'est, en aucune manière, suffisante pour espérer obtenir un succès notable, quelque soit le domaine concerné.

Dans le cercle du travail par exemple, un fort désir de réussite, de voir sa propre carrière couronnée de succès, en ressentant au plus profond de soi cette motivation profonde, permet à tout coup de parvenir au sommet de notre excellence.

En ce qui concerne les gains financiers, ce que les gens définissent généralement comme "avoir plus d'argent", le fait d'avoir un désir profond, fort, presque viscéral, pour cette représentation de la richesse qu'est l'argent sous forme de papier monnaie, est une quasi -obligation.

Dans le cas contraire, une mince amélioration du sort financier peut être envisagée, mais sans réelle grande réussite.

À l'inverse, le millionnaire, celui qui a réussi grâce à son travail, son esprit d'entreprise, a bâti sa fortune et son succès sur un désir intense de voir ses efforts couronnés de succès, par des gains importants et une reconnaissance sociale équivalente.

Dans le domaine des relations sentimentales, l'effet du désir est encore plus flagrant et connu de chacun, même si cela ne parait pas toujours évident.

Toute relation, dans ce domaine, découle, immanquablement, du désir d'être avec la personne choisie. Plus le désir est fort, puissant et accompagné de la certitude intérieure de pouvoir être assouvi, c'est-à-dire partagé avec l'autre personne, plus les possibilités de relations sont grandes.

En appliquant ce même principe à toutes les formes d'activités humaines, physiques ou intellectuelles, les chances de succès sont proportionnellement liées à la puissance du désir de réussite. Nous avons donc la démarche intérieure suivante : 1- Le désir, 2- La confiance dans la possibilité de réalisation de ce désir.

Ce que l'on nomme généralement la volonté n'est, en dernière analyse, qu'un désir puissant et persistant, qui entraine l'individu à surpasser les difficultés qui feraient que d'autres, au désir de réussite moins puissant, arrêteraient la poursuite de leur objectif bien avant celui ou celle dont le désir d'obtenir ce qui est voulu est bien plus fort.

Dans les sports, par exemple, cela est également très flagrant. Ce qui fait la différence entre un grand champion et un bon professionnel, c´est le désir d'être le meilleur, accompagné d'une confiance en soi infaillible, ainsi qu'une certitude que l'objectif désiré peut être atteint, quel que soit le temps nécessaire à sa réalisation.

Toute capacité physique mise à part, celui "qui veut d'avantage" que la moyenne, sort du lot et s'impose comme la référence pour tous les autres. Le cyclisme est un exemple frappant de cet état de fait.