Le #Plaisir de dire M...

Par La Rédaction, le 29 déc 2016 à 05h00 dans GENERALE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :


> Un point de vue intéressant sur les conclusions de l’avenir…


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



Me permettez-vous, chère lectrice, cher lecteur, de tenter une explication de la victoire de Donald Trump ?

Vous m’excuserez si cela fait « café du commerce ». Remarquez que je n’oblige personne à me lire. Effacez ce message si mon point de vue ne vous intéresse pas, car on sort de la santé naturelle !

Pendant dix-huit mois, médias, artistes, sportifs, milliardaires, hommes politiques de toute tendance, et chefs religieux de toute confession, ont expliqué qu’il ne fallait pas voter Trump.

Si Trump était élu, les USA sombreraient dans le racisme, le sexisme. Le traité sur le climat serait abrogé, les accords de libre-échange seraient annulés, les Etats-Unis allaient s’aligner sur les régimes autoritaires (Russie, Syrie). Et personne, pensait-on, ne voulait de ça.

Face à lui se présentait la plus idéale des candidates. Une femme, courageuse, intelligente, élégante, ayant assumé les plus hautes fonctions diplomatiques (le Secrétariat d’Etat aux USA, ce qui correspond à notre ministère des affaires étrangères). Un parcours qui, sur le papier en tous cas, semblait mener tout droit au bureau ovale de la Maison Blanche.

Hillary Clinton avait en plus montré, dans sa vie personnelle avec son chaud lapin de mari, une incroyable capacité à accepter, surmonter, pardonner.

Sa victoire était certaine.

La suite, vous la connaissez : Donald Trump a gagné une majorité des voix dans la plupart des états américains.
 

Le plaisir de dire « Mer*** ! »

J’ai écouté des discours de Trump pendant la campagne électorale. Mais cela ne m’a pas permis de comprendre ce qu’il promettait précisément.

Il répétait en boucle qu’il allait « gagner », rendre sa « grandeur à l’Amérique », créer des millions d’emplois, bloquer les délocalisations, stopper l’immigration clandestine, mais sans décrire de moyens crédibles d’y parvenir, autre que des recettes maintes fois essayées et ayant toujours échoué.