La face cachée des #aliments d’#origine #végétale

Par La Rédaction, le 04 déc 2016 à 05h00 dans GENERALE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :


> Je suis parti hier voir un médecin chinois qui a une connaissance poussée de l’équilibre et de la santé globale, il vient de m'envoyer cet article, car je lui ai dit que je ne mangeais pas de viande


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



Les végétaux ont constitué l’essentiel de l’alimentation de l’espèce humaine tout au long de son évolution.

Il semble logique que nous nous intéressions de plus en plus à leurs vertus à l’heure où la surconsommation d’aliments transformés joue un rôle prédominant dans le développement de plusieurs maladies chroniques. 

Cependant, les propos parfois dithyrambiques tenus par nombre de médias sur les mille et une vertus des fruits , des légumes ou des céréales ne devraient pas éclipser que certains de ces aliments ont des côtés préjudiciables surtout lorsqu’ils sont consommés sans préparation culinaire ou en trop forte quantité.
 

A la découverte des anti-nutriments

Si vous pensiez que les végétaux que nous consommons, parce qu’ils sont naturels et de surcroit bio, sont forcément bons  il est temps de lire avec attention cet article pour vous faire une opinion peut-être plus nuancée. 

Pour comprendre ce qui va suivre il est également souhaitable de se détacher de certaines croyances et d’idées reçues que nous projetons sur le monde naturel. 

Ainsi, on trouvera encore des personnes qui pensent que les animaux et les plantes sont « faits » pour être mangés. Selon la doctrine de la Providence, Bernardin de St Pierre , écrivain et botaniste du XVIIIème siècle , exprime au mieux la théorie du finalisme anthropocentrique en énonçant que « les melons sont divisés par côtes pour …