L’autre trésor de l’#Aloe vera

Par La Rédaction, le 02 sept 2016 à 06h00 dans SANTE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :


L’aloès est un trésor..., je transmets…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie


Je ne vais pas vous raconter pour la énième fois que l ‘Aloe Vera est un remède exceptionnel contre les brûlures et les blessures. 

Ça, vous l’avez lu partout, sur les couches de bébés, sur les boîtes de crèmes pour la peau, sur les shampooings, savons, sticks à lèvres…

Oui, l’Aloe vera, c’est le pansement par excellence, mais vous dit-on que ce qu’il fait sur votre peau, il le fait aussi à l’intérieur de votre corps ? 

Il le fait aussi, mais d’une manière tout à fait étonnante et avec une telle rapidité que l’on pourrait se demander s’il n’y a pas là quelque chose de surnaturel. 

Comment est-ce possible ? Grâce à certains de ses composants que l’on ne trouve que là, cachés au milieu de cette plante aux allures inquiétantes.

Vous savez sans doute que l’Aloe vera contient des vitamines A, B, C et E, des sels minéraux (dont le calcium, le phosphore, le potassium le magnésium et le zinc), des acides aminés, des fibres, des enzymes, des saponines, des antioxydants

Mais il y a aussi quelque chose en plus. Une chose que les scientifiques du monde entier ont cherché à isoler tant les résultats obtenus par l’application du jus d’Aloe vera sur une simple coupure sont étonnants. 

Ce sont les sucres complexes que contient la plante qui en font un être à part dans la règne végétal.
 

Des nutriments que l’on trouve seulement dans l’Aloe Vera