Avoir des #os solides, question de #vie ou de mort

Par La Rédaction, le 13 août 2016 à 06h00 dans SANTE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici un article intéressant, beaucoup trop long et de répétitions, mais le fond est excellen... Merci !!!


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



L’engrenage commence par une banale visite chez votre médecin, après 50 ans.

Peut-être avez-vous subi récemment une petite fracture, du poignet par exemple. Peut-être votre médecin apprend-il qu’un membre de votre famille s’est cassé le col du fémur. Ou peut-être vous juge-t-il simplement un peu trop maigre…

Il n’en faut pas plus, généralement, pour qu’il vous envoie faire une « mesure de la densité osseuse », une sorte de radio censée vérifier si vos os sont solides.

Vous vous exécutez de bonne grâce… Mais vous avez le malheur de ressortir de cet examen avec un « T-score » inférieur à – 2,5. Soudainement, vous tombez alors dans la catégorie des « malades » nécessitant un « traitement médicamenteux ».

Vous pensiez vous portez comme un charme ? Pas du tout : pour la médecine, vous êtes victime « d’ostéoporose » (ce qui signifie : « maladie des os poreux »).

Résultat : votre médecin commence par vous conseiller de manger plus de produits laitiers (« vos os ont besoin de calcium » !). Surtout, il vous place rapidement sous médicament. « Grâce à ces pilules, vous dit-il, vous aurez moins de risques de vous fracturer un membre ».
 

Vous vous sentez soulagé(e) ?

Eh bien vous ne devriez pas !!! Vous ne pouvez pas vous en douter, mais vous venez :

– D’accepter de prendre pour des années un médicament dangereux pour votre santé…

– Sur la base d’un examen (« la mesure de la densité osseuse ») tout sauf fiable…

– Tout cela, sans réduire réellement votre risque de vous fracturer un membre !

Et si votre médecin a le malheur de vous prescrire, en plus, un comprimé de calcium, c’est votre risque de crise cardiaque que vous pourriez augmenter !

Cela vous paraît fou ? Pourtant, comme vous allez …