#Afrique: plus de #fruits et #cereales naturelles

Par La Rédaction, le 24 juin 2016 à 06h00 dans GENERALE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :


> Après avoir lu cet article et vu la vidéo, voici mon avis qui est personnel, mais je le partage

> Je ne suis pas trop d'accord pour ne regarder que le côté sombre des choses, et je suis sûr qu’une partie des intentions sont bonnes. Il est sûr que Bill Gates n'est pas un saint, que le monstre Monsanto est  terrible, aucune confiance possible  en eux…Mais tout le côté médical  et les dons pour la recherche ont de très bons côtés.

> Aussi je me méfie des médisants et des dénonciateurs gratuits. Montrez-nous des preuves concrètes et tangibles, de ce que vous avancez, et je suis sûr que certains abusent et font du trafic  et c'est inévitable. 

> Bill Gates ne peut certainement pas tout voir dans les détails, mais il n'a pas besoin d'argent..  alors quel intérêt aurait-il de faire tout ce qui est dénoncé dans l'article quand l'argent rentre  sans fin dans ses tiroirs caisses sans avoir à rien faire que par les opérations de bourses et de banque...( tous ceux qui ont un peu de notions des rapports boursiers et bancaires le savent)…  mais je suis peut être naïf...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie




Comment un requin de l’industrie considéré comme le chantre du capitalisme brutal s’est déguisé en agneau sous couvert d’actions philanthropiques en Afrique. Le reportage « Le Monde selon Gate » de Jérémie Drieu et Jean-François Monier à ce sujet est particulièrement instructif (voir la vidéo à partir de 14’30″).

Ce documentaire évoque les contradictions entre le but altruiste de la Fondation Bill et Melina Gates et son financement. 

Selon Charles Piller, les comptes de la fondation sont confiés à un fond d’investissement pour générer plus d’argents. 

Seuls les intérêts et les dividendes sont dépensés pour financer les actions de la Fondation mais le capital de l’ordre de dizaines de milliards de dollars est investit dans des entreprises rentables en contradiction avec les nobles objectifs de la Fondationcomme l’industrie de l’armement, la finance,… 

Selon Charles Piller les entreprises dans lesquelles la fondation Gates investit sont des multinationales qui “créent la misère et les problèmes de santé… pour les gens dans les pays pauvres” (Déclaration de Charles Piller dans le reportage à 15’20). 

Sur les listings, près de 10 milliards de dollars ont été investis dans l’industrie de l’armement (MC Donnel Douglas…), des banques accusées d’avoir généré la crise économique mondiale, des multinationales qui bafouent le droit du travail et des géants du pétrole (Total…) qui polluent la planète et organisent le pillage des richesses du continent en soutenant les kleptocrates au pouvoir [1].