Quelles #solutions face à l’#omniprésence des #ondes ?

Par Alain TOUIZER, le 05 mai 2016 à 06h00 dans INFOS DIVERSES | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :


> Le cancer est un miasme, on l'a a la naissance ou non, inconsciemment c'est une appel au secours du corps qui dit:
  • "occupez-vous de moi... "
  • vous m'avez abandonné!!!,
  • négligé!!!,
  • vous ne m'aimez pas!!!,
  • vous êtes sur terre comme un touriste, pas impliqué réellement, vous n’êtes pas engagé volontairement....
  • vous subissez et vous vous sentez victime des uns et des autres, de la société, des intempéries, des ondes électromagnétiques...

> Ce qui ne veut pas dire que les ondes electomagnétiques sont inoffensives, loin de là, elles le sont réellement, elles peuvent très bien ouvrir une entrée de cancer si le miasme est installé,

S’il ne l'est pas aucun risque...
 
> Alors les bonnes questions à se poser:
  • Ai-je le miasme du cancer?
  • Suis responsable ou non de la vie?
  • Que fais-je pour évoluer?
  • Suis-je engagé?

> Si c'est oui, même  2 milliards de portables ne vous feront rien (peut être quelques maux de tête ou une mauvaise diarrhée.

Si vous avez le miasme, même un  mauvais courant d'air, pourra déclencher le cancer... La peur volontairement suggérée par tous ces discours est plus nocive que la maladie elle même...

Je sais que je ne vais pas me faire des amis avec ce discours, mais au moins cela en aidera quelques uns. Je reste ouvert à partager et expliquer avec qui le veux...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie

 

2 milliards d’appareils mobiles seront connectés l’an prochain. Est-ce dangereux ?

Cela fait près de 20 ans que nous sommes exposés aux ondes magnétiques et que nous ne connaissons pas  toujours pas les effets sur le long terme. Les études se contredisent, il est donc difficile de mettre en place des pare-feu. En 2009, l’Agence Nationale de la Sécurité sanitaire (ANSES) rapporte qu’aucune preuve convaincante ne peut affirmer que les ondes sont nocives pour la santé. Mais en 2011 elle ouvre tout de même la cellule « Radiofréquence et santé »… Associations, industriels, syndicats et experts s’y réunissent.
 

Doit-on craindre des risques importants comme des cancers ?

Sans doute, car la même année, l’OMS classe les champs électromagnétiques radiofréquences comme « peut-être » cancérigènes. Ceux-ci réchaufferaient les tissus corporels ; c’est en tout cas ce qu’avance un document ministériel récent. En 2006, un rapport sur les cancers du cerveau liés à l’exposition de champs magnétiques devait sortir.
 
On attend toujours ! Certains accusent les opérateurs de ralentir les études indépendantes et d’évincer leurs conclusions.
 

Quelles solutions face à l’omniprésence des ondes ?

En France, les antennes relais sont limitées à 41 volts/mètre contre 6 volts en Chine et 0,6 en Autriche ! Il faudrait donc réglementer les fréquences car à l’heure de la 4G et du Wifi il n’est pas toujours facile de les éviter. Pourtant un petit village résiste à l’envahisseur magnétique. St-Julien-de-Beauchêne dans les Hautes-Alpes a décidé de devenir la première zone blanche de France : lignes électriques enfouies, transformateur ou encore chauffage au gaz.
 
La petite commune pourrait accueillir une trentaine de personnes électro-sensibles. A condition que le Gouvernement soutienne le projet… Alors connecté ou pas il se pourrait qu’on ait bientôt le choix!