Polémique autour de ces #aliments!

Par La Rédaction, le 28 avr 2016 à 06h00 dans SANTE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :


> Article numéro 17 du programme-santé de Mike Geary, coach en nutrition… 

>  il y en a vraiment pas mal...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Si j’ai une conclusion à faire au bout de plusieurs années d'études sur la nutrition, c'est que même si quelque chose est sensé être "bon pour vous" cela ne signifie pas qu'il soit préférable d’en manger de grandes quantités chaque jour.

Dans l'article d’aujourd’hui, nous allons jeter un œil sur quelques "aliments les plus populaires" du monde de la nutrition tels que les épinards, les tomates, le thé, et pourquoi trop d'entre eux peuvent même être mauvais dans certains cas. 

Nous allons aussi regarder les aliments dont les médias vous disent être "mauvais pour vous" comme la bière, le café, le fromage et le beurre, et pourquoi ceux-ci peuvent effectivement être bons dans de nombreux cas.
 

Commençons par les aliments "toxiques"...

Il semble que même certaines substances étiquetées comme "toxiques" par les scientifiques peuvent parfois être bonnes pour vous à petites doses.

L'alcool est un exemple. Il est considéré comme toxique par n'importe quel scientifique, mais dans certains cas il a été démontré par des études que des buveurs modérés à faibles vivent significativement plus longtemps que les non buveurs ou les buveurs intensifs. 

C'est un fait intéressant n'est-ce pas... que seulement de petites quantités de quelque chose considéré comme "toxique" puisse vous aider à vivre plus longtemps que si vous n’en buviez pas du tout, alors que trop d’alcool vous tuerait.

Il y a des variables confondantes qui sont difficiles à déchiffrer dans la recherche de groupe mixte ou d’enquêtes sur les habitudes de consommation des gens... dans un cas, il est rarement étudié de savoir si les buveurs d'alcool intensifs pourraient réellement s'en sortir aussi bien que quelqu'un qui ne boirait que du vin ou de la bière, dont chacun contient ces propres antioxydants uniques habituellement absents dans les alcool forts. 

La réponse de l'augmentation de la durée de vie pour les buveurs modérés serait-elle due aux antioxydants du vin et de la bière plutôt que l’alcool lui-même ? Où est-ce un effet synergique des deux ?

Une étude que j'ai lu à ce propos récemment montre que 1-2 verres de vin rouge par jour augmente de manière significative les bonnes bactéries dans l'intestin et diminue les mauvaises bactéries (en plus des avantages pour la pression artérielle, les triglycérides, le LDL, et la protéine C réactive), mais pour une raison quelconque, un alcool fort (le gin a été testé) n'a eu aucun des mêmes avantages. 

Il a été conclu qu'il est plus probable que le polyphénol et le resvératrol dans le vin aident les bons probiotiques intestinales à s'épanouir et, éventuellement, améliorent également la composition du sang. 

Et comme vous le savez, les bons micro-organismes ont d'immenses avantages pour votre système digestif et le système immunitaire.