C’est le #baromètre de votre #santé #intestinale

Par Alain TOUIZER, le 29 août 2015 à 07h30 dans SANTE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :


Cet article est plus qu'excellent!!!
 
> Étant diplômé en hydrothérapie du colon, je peux vous dire que tout est juste. Nous apprenons aussi cela dans nos cours de naturopathie et en médecine chinoise.
 
> Jeunes mamans, observer les selles de vos enfants aidera à un meilleur équilibre.
 
> Apprenez à vous nourrir selon vos groupes sanguins: A, O, B et AB. Un peu de Pamplactif de temps en temps ou d'Extrait d'Olivier... une  ou deux cures par an d'Elixir des Pharaons et le tour est joué...

  

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie
 
 
 

Vous est-il déjà arrivé de vous pencher au dessus de la cuvette des toilettes et de vous dire : « Aïe… C’est vraiment mon intestin qui a produit ça ? » Si vous n’avez rien mangé récemment qui puisse expliquer la chose, cela pourrait être un signe de maladie grave.
 
Voici donc un « guide topographique », et un « atlas des espèces rares » qui peuvent sortir de l’intestin. Ce guide est à imprimer, et à déposer en haut de la pile de magazines dans vos toilettes.
 

De quoi c’est fait

Les selles sont constituées de tout ce que votre corps n’est pas parvenu à absorber. On pense immédiatement aux restes de nourriture. Pourtant, les déchets rejetés ne proviennent pas uniquement de votre alimentation.
 
Ils incluent également des substances produites par votre organisme et rejetées dans l’intestin, comme la bile, les sucs du pancréas, les cellules mortes du sang, de l’épithélium intestinal (la couche de cellules qui tapissent l’intérieur de l’intestin), les bactéries intestinales, etc.
 
Toutes ces substances pourraient former un gros paquet qui se coinceraient dans votre intestin. Mais la nature est bien faite : elles sont entourées d’une gaine de mucus, un produit gluant, de manière à mieux glisser vers la sortie.
 
Toutefois, si vos selles stationnent trop longtemps dans votre intestin, le mucus disparaît, elles se dessèchent, et vous vous retrouvez assis sur les toilettes à pousser comme un forçat au risque de vous faire éclater les artères carotides (dans le cou).
 
De telles souffrances ne sont pas naturelles, surtout si le but est de se « soulager ». La première chose à faire quand on est constipé est de boire de l’eau, ce qui contribuera à amollir les selles et à produire plus de mucus.

 
Décryptez les signaux de votre intestin

Pour certains, il est normal d’aller à la selle une à deux fois par jour. Pour d’autres, le rythme habituel est de se soulager trois fois par semaine, sans que cela traduise de dysfonctionnement particulier.
 
De même pour la forme, la taille, la consistance et la couleur des excréments. Il n’y a pas de standard absolu.