Les #fibres d' extrême importance pour la #santé

Par La Rédaction, le 27 juil 2015 à 06h00 dans SANTE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR:

 
La vision et la précision de Dr Joyeux est très appréciable. Voici encore un article sur le sucre … 
 
 

Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie


L’été est la saison idéale pour se régaler des fruits que nous procure la nature, et réfléchir à leurs divers intérêts pour notre santé. Certaines personnes croient qu’elles ne peuvent pas manger de fruits du fait d’une fragilité intestinale, comme celles qui souffrent de diverticules par exemple.

C’est parfaitement faux. Il faut juste faire les choses en douceur, progressivement, comme nous allons le voir.
 
Il y a quelques temps, je suis allé dans une école publique rencontrer des élèves de CM2 pour une intervention de prévention santé. Je leur ai demandé : « Comment appelle-t-on le sucre du fruit frais ? »
 
Arthur a répondu : « Monsieur, c’est le fruibiose ».
 
Je félicite vivement ce petit Arthur, car c’est ainsi que devrait s’appeler le sucre des fruits frais bio, le fruibiose. C’estun néologisme tellement poétique, et riche de sens !

Les biochimistes, eux, ont nommé le sucre des fruits « fructose ». Hélas, ce terme recouvre des réalités très différentes : car  tous les fructoses ne se valent pas.
 
Affirmer que le fructose est le principal moteur du diabète est vrai s’il s’agit du fructose raffiné, isolé par l’industrie agroalimentaire, pour être ensuite ajouté aux aliments et boissons. Celui-là, c’est exact, participe à faire le lit du diabète de type 2… Et de certaines autres pathologies articulaires, telle la goutte.
 
Celui que nous appellerions volontiers « fruibiose » n’est pas en cause dans le diabète, car c’est le sucre naturel des fruits. Le fructose « en poudre », en revanche, est en cause.