Les #graisses dans l'#alimentation favorisent l'absorption de #vitamines.

Par Alain J. TOUIZER, le 02 janv 2015 à 06h17 dans SANTE | 0 commentaire

On aurait tendance à privilégier l'achat d'aliments ou de produits enrichis en vitamines afin d’optimiser la qualité de nos apports nutritionnels Que peut-on en espérer ? Que faut-il en penser ?

Les produits dits "enrichis en vitamines" n’ont pas de réelle valeur santé ajoutée. Les autorisations d’enrichissement en vitamines ne permettent que des teneurs supplémentaires limitées et modestes pour éviter tout apport excessif.
Mis à part les produits enrichis en vitamine D, la plupart des produits "enrichis en vitamines" relève de l’argument marketing plutôt que d'un réel apport nutritionnel..


Certaines règles sont de mise pour profiter d'une alimentation riche en vitamines, lors de la préparation et de la cuisine :


Tremper, éplucher...

Passer les fruits et légumes sous l’eau n’altère pas leur teneur en vitamines. On a tendance à les laver pour des raisons d’hygiène et débarrasser les aliments des pesticides. Mais il faut éviter de les laisser à tremper pendant des heures.

Pour les mêmes raisons, on épluche ses fruits et légumes. Pourtant, leur peau contient une partie de leur teneur en vitamines. Retirer la peau d'un fruit ou d'un légume revient à perdre une partie de leur qualité nutritionnelle. Le reste des vitamines contenu dans le fruit ou le légume n’est pas abîmé par l’épluchage.


Les vitamines résistent à la vinaigrette !

L’ajout de sel ou de sucre lors de la préparation des aliments n’a pas d’influence néfaste connue sur la teneur en vitamines. Manger trop sucré ou trop salé n’en reste pas moins des habitudes diététiques peu recommandables.
De même, assaisonner une salade à la vinaigrette n’a pas d’effet sur les vitamines. Les graisses peuvent même avoir un intérêt dans l’absorption des vitamines liposolubles (A, D, E, K).

La présence de graisses dans l'alimentation favorise l'absorption de vitamines... attention cependant, ce n'est pas une raison pour manger trop gras !

Pour conserver au maximum une bonne teneur en vitamines des aliments que l'on cuisine, on se pose bien évidemment des questions sur le mode et le temps de cuisson.

Temps de cuisson

De manière générale, plus la cuisson est prolongée et plus elle se fait à haute température, plus la perte en vitamines sera importante. Lorsque les légumes sont consommés crus, il n’y a pas d’altération des vitamines qu’ils contiennent. A mesure que le temps de cuisson augmente, les vitamines, en particulier hydrosolubles (vitamines C et B), se retrouvent en partie dans l’eau de cuisson. Les vitamines liposolubles sont plus stables.

 Pour les viandes (vitamines A et B) et poissons (vitamines B et D), les vitamines sont moins fragiles. Ils contiennent plus d’oligo-éléments, comme le fer, qui ne sont pas sensibles à la cuisson...