Beaucoup de #médecins se trompent sur la #vitamine D...

Par Alain J. TOUIZER, le 27 déc 2014 à 05h59 dans SANTE | 0 commentaire
Ce n'est pas étonnant car, si vous manquez de vitamine D, vous avez un risque supérieur d'attraper la grippe, la maladie de Crohn (en cas d'antécédents familiaux), la sclérose en plaque, la tuberculose, l'hépatite C, de l'ostéoporose et de décéder, entre autres, d'un cancer du sein...

Conseils ALJOIMOUR :

  • La lumière est la vie indispensable, source de vitamine D.
  • La déprime est 100 fois plus grave dans les pays où le ciel est couvert et sans soleil apparent


Je vous invite donc à lire cet article très intéressant...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion

 



Pour faire économiser des sous à l'Assurance maladie, nos élites dirigeantes baissent le taux de remboursement de nombreux médicaments, augmentent les cotisations sociales et les tarifs des mutuelles, réduisent la durée des séjours dans les hôpitaux, laissent s'allonger les attentes aux urgences, empêchent les médecins de prescrire librement des soins, imposent l'usage de génériques, et j'en passe.

Bref, c'est un programme complet d'attaque contre notre système de santé et nos libertés, qui aboutissent à deux effets : nous pressuriser financièrement au maximum, tout en nous offrant des soins de plus en plus mauvais. Pourtant, il existe une solution simple pour économiser bien plus d'argent – des dizaines de milliards ! - tout en améliorant fortement la santé générale de la population. Il suffirait d'informer le public sur les innombrables vertus de la vitamine D.


La vitamine gratuite

Une étude menée auprès de vétérans de l'armée américaine a montré que les individus carencés en vitamine D avaient des frais annuels de santé 39 % supérieurs à ceux d'individus ayant un taux de vitamine D correct (1).

Ce n'est pas étonnant car, si vous manquez de vitamine D, vous avez un risque supérieur d'attraper la grippe, la maladie de Crohn (en cas d'antécédents familiaux), la sclérose en plaque, la tuberculose, l'hépatite C, de l'ostéoporose et de décéder, entre autres, d'un cancer du sein.

Or, la vitamine D est la seule vitamine qui soit totalement gratuite : pour faire monter votre taux de vitamine D, il suffit de prendre un peu le soleil. Votre peau synthétisera automatiquement de la vitamine D, à partir du cholestérol.

Certes, dans un pays comme la France, les rayons du soleil de novembre à mars ne sont pas assez forts pour une synthèse efficace de vitamine D. Il est alors conseillé de prendre des suppléments de vitamine D (ampoules ou gouttes), surtout si l'on reste souvent à l'intérieur. Mais là encore, il faut noter que ce remède est extrêmement bon marché. Il ne vous coûtera que quelques centimes d'euros par jour. C'est vraiment le meilleur investissement qui puisse être fait.

Beaucoup de médecins ne sont pas au courant

Le problème, c'est que ce fantastique moyen de diminuer drastiquement les maladies n'est pas assez reconnu par le corps médical. La plupart des médecins – osons le dire – n'ont tout simplement aucune idée des bienfaits qu'aurait sur leurs patients un taux plus élevé de vitamine D.

De plus, les autorités médicales ont fixé un « Apport Journalier Recommandé » (AJR) de 200 Unités Internationales (UI) soit 5 microgrammes. Il faut savoir que ce chiffre n'a aucune justification scientifique. Les recherches médicales sérieuses indiquent au contraire que, pour un effet préventif réel, la prise de vitamine D doit être bien supérieure à cela : d'après les recommandations récentes de grands spécialistes de la vitamine D réunis au sein de The Endocrine Society, la conservation d'un taux sérique de vitamine D supérieur à la valeur plancher (30 ng/ml) passe par une prise orale quotidienne de 1500 à 2000 UI par jour !!!

C'est pourquoi mon meilleur conseil est de prendre vous-même en main le problème de votre taux de vitamine D, sans attendre qu'un hypothétique médecin décide de vous alerter, car cela n'arrivera pas, sauf si vous avez une chance inouïe.

Les bienfaits de la vitamine D

Un taux sérique optimal de vitamine D est un atout santé indéniable. Cela augmente la probabilité de conserver une bonne santé générale et d'allonger ainsi son espérance de vie en bonne santé. Une étude menée auprès de vétérans de l'armée américaine a ainsi montré que les individus carencés en vitamine D avaient des frais annuels de santé 39 % supérieurs à ceux d'individus ayant un taux de vitamine D correct.

Et même si la maladie est déjà là, que ce soit une maladie osseuse, infectieuse, métabolique, cardiovasculaire, auto-immune ou dégénérative, il n'est jamais trop tard pour optimiser son taux sérique afin d'influer favorablement sur le cours de la maladie.

C'est pourquoi mon meilleur conseil est de prendre vous-même en main le problème de votre taux de vitamine D, sans attendre qu'un hypothétique médecin décide de vous alerter, car cela n'arrivera pas, sauf si vous avez une chance inouïe. Je recommande la lecture du livre de mon ami Didier Le Bail, qui est l'auteur de l'ouvrage de référence sur la vitamine D, « Et si vous manquiez de vitamine D ? » (Éd. Mosaïque-Santé) qui est paru en fin 2011.
Vous pouvez lire l'article édifiant de Didier ci-dessous, et commander son livre en visitant le site suivant :

Les bienfaits de la vitamine D sont multiples, entre autres :

  • Aide à mieux se protéger contre la grippe ;
  • Joue un rôle préventif important en cas d'antécédents familiaux de maladie de Crohn ;
  • Retarde l'apparition d'une sclérose en plaques ;
  • Diminue la sévérité d'un asthme ;
  • Freine la progression de la tuberculose ;
  • Optimise les traitements classiques de certaines maladies comme l'hépatite C et l'ostéoporose ;
  • Favorise la rémission d'un psoriasis ;
  • Améliore les chances de survie à long terme après un cancer du sein.

Vitamine D et longévité

Les effets de la vitamine D sur la santé en général sont si positifs que cela se vérifie au niveau du risque de mortalité globale, toutes causes confondues. Comment pourrait-il d'ailleurs en être autrement, sachant que les pathologies les plus meurtrières, à savoir les cancers et les maladies cardiovasculaires, figurent parmi celles justement associées à une déficience en vitamine D. Autre paramètre important : la vitamine D contribue à réduire le risque de chutes et de fractures chez les personnes âgées. Or il faut savoir qu'après une fracture du col du fémur, 20 à 25 % des patients et patientes décèdent dans l'année qui suit ! A votre santé!!!

Jean-Marc DUPUIS
Avril 2012