A quel #âge est-on le plus #infidèle ?

Par Alain J. TOUIZER, le 08 août 2014 à 06h16 dans GENERALE | 0 commentaire

On pense souvent qu'elle est la mort du couple, la fin des haricots, Le truc impardonnable...Mais ce n'est pas du tout l'avis du psychothérapeute Willy Pasini.

Il défend cette idée surprenante: pour lui, l'adultère n'a en soi rien d'insurmontable pour un couple, et on peut pardonner l'infidélité ! Il y a de quoi être intriguée, avouez-le...

Nous l'avons interviewé pour en savoir plus, et franchement, il est convaincant ! Découvrez vite ses conseils pour survivre à la trahison amoureuse. La vôtre ou celle de votre homme.



On est plus infidèles qu'avant !  


Pourquoi avoir consacré un livre entier à l'infidélité ?

Willy Pasini : Parce qu'on trompe beaucoup plus qu'avant ! L'adultère s'est beaucoup développé, je le constate tous les jours avec mes patients. Et pour guérir de l'infidélité, il faut la comprendre. J'ai donc voulu savoir quel était le véritable moteur qui pousse l'être humain à trahir son conjoint.

On trompe davantage, mais on en parle plus aussi...

Effectivement. Autrefois, seuls les hommes en parlaient entre eux pour se vanter. Aujourd'hui, les femmes osent dire qu'elles sont insatisfaites dans leur couple et qu'elles ont un amant.

Partout dans les médias, en couverture des magazines, on nous raconte les infidélités des people. Les personnalités assument de plus en plus leurs aventures extraconjugales et deviennent des modèles


Hommes et femmes sont-ils égaux face à l'infidélité ?

Les comportements tendent à se rapprocher. Les femmes qui ont, au moins une fois dans leur vie, cédé à l'infidélité, sont beaucoup plus nombreuses qu'avant. Selon toutes les études consacrées à la question, elles ont dépassé les 50%, (c'est 70 à 80% chez les hommes!).

En revanche, les femmes préfèrent les liaisons clandestines stables, tandis que les hommes recherchent avant tout du sexe. Evidemment, il existe des femmes mangeuses d'hommes, mais elles ne sont que 10%.


A quel âge est-on le plus infidèle ?

Entre 30 et 40 ans. A 20 ans, au début d'une relation, on a encore des illusions, on veut croire à la fidélité. Mais c'est vers 30-40 ans que le couple évolue et accorde davantage d'importance à la réalisation individuelle. Puis en vieillissant, les conjoints se retrouvent et sont de nouveau très unis.