Que #manger le soir et bien #dormir toute la nuit ?

Par Alain TOUIZER, le 09 juin 2014 à 03h09 dans GENERALE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :

>  Il y a tant de points de vue si divers en diététique… et de controverses, alors difficile de donner un avis objectif et de savoir si toutes les sources sont fiables. Cet article est instructif, mais je ne donnerais pas mon âme pour lui, car je serais vérifier toutes les sources.

< J'aime bien l'approche holistique d'apprendre à écouter son corps ; pour ma part, il n'y a pas de lois qui servent à tous, car les critères sont très variables d'une personne à l'autre. Tenir compte à la fois  du savoir scientifique, des  intolérances liés aux groupes sanguins et à l'émotionnelle en même temps, est comme jongler sur une corde raide à 30m de haut dans le vide.

> Dans mon système de bilan, je choisi d'interroger le corps et de lui permettre de choisir lui même ce dont il a besoin, car il a tous les éléments dont il a besoin  en tout temps.

> En savoir plus :
« Bilan de Santé Globale »
« Dépistage Intuitif »

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


On recommande souvent de "dîner léger" pour ne pas grossir et bien s'endormir. Oui mais… on se réveille parfois dans la nuit avec une belle fringale. En revanche, après un repas trop lourd, on a souvent du mal à s'endormir !  Comment organiser ses dîners pour un sommeil paisible ?

À quelle heure, le dîner ?

Au minimum, 3 heures avant  l'heure habituelle où vous vous mettez au lit. Soit une petite heure pour dîner tranquillement (en mangeant lentement, bien sûr afin d'arriver à l'indispensable satiété) et deux heures (ou plus) ensuite pour vaquer à vos occupations favorites. Ce qui laisse le temps à votre estomac d'effectuer le plus gros de son boulot et aux neurotransmetteurs nécessaires au sommeil de se mettre en place.

Un dîner riche en tryptophane… Le tryptophane, c'est quoi ?

Un acide aminé, composant des protéines. Il est indispensable à la mécanique chimique qui fabrique la sérotonine et la mélatonine, ces neurotransmetteurs du cerveau qui gouvernent votre endormissement mais aussi les différentes phases de votre sommeil, dont celle du sommeil profond.

Où trouver du tryptophane dans l'alimentation ?

Le tryptophane est un acide aminé relativement rare. Vous le trouvez surtout dans les viandes, les coquillages, les œufs, le lait et les produits laitiers : fromages frais et fermentés, yaourt. Et ce sont ces derniers que vous devez privilégier. Pourquoi ? Parce que les viandes sont riches en un autre acide aminé, la tyrosine, nécessaire à la fabrication de la dopamine, un autre neurotransmetteur indispensable à l'activité motrice. Donc pas favorable du tout à un bon sommeil.

Un dîner riche en glucides et pas gras - Le plein de glucides

Le tryptophane ne peut s'activer efficacement qu'en compagnie de beaucoup de glucides. Vous devez donc manger du pain, des pâtes, du riz (complet de préférence car il a l'avantage de contenir un peu de tryptophane), ou d'autres céréales comme le quinoa ou des légumes secs qui, eux aussi, sont en même temps bien fournis en tryptophane.

Vous assurez en même temps votre quota de glucides qui vont délivrer leur énergie au cours de la nuit (car vous en dépensez même quand vous dormez). Et ainsi, vous ne risquez pas d'avoir une fringale à 2 heures du mat parce que vous n'avez pas assez mangé !  


Attention aux dîners trop gras

Mais ce bel équilibre est mis à mal si votre dîner est trop gras. En effet, pour avoir un sommeil bien profond, la température de votre corps doit s'abaisser. Et ça n'est pas qu'une affaire de couette et de chauffage dans votre chambre. La digestion produit de la chaleur, vous l'avez évidemment remarqué : après un repas, on a toujours plus chaud. Or, on met beaucoup plus de temps à digérer un repas gras qui est forcément copieux.