Parfois les signes sont très trompeurs

Par Alain J. TOUIZER, le 03 nov 2013 à 16h33 dans SANTE | 0 commentaire
Parfois les signes sont très trompeurs : une toux nocturne due à une régurgitation acide qui refoule dans les bronches en position allongée, une douleur pseudo-angineuse (faisant évoquer une angine de poitrine), …

Le cardia


Le cardia est la jonction entre l’œsophage et l’estomac ; cette jonction est normalement placée juste sous le diaphragme après le passage de l’œsophage dans l’abdomen. Le cardia est un sphincter : il s’ouvre pour faire passer le bol alimentaire dans l’estomac, puis il se referme.

La hernie hiatale et le reflux gastro-œsophagien

Le cardia est souvent le siège d’un dysfonctionnement parce que cette zone gastro-œsophagienne a glissé au-dessus du diaphragme, dans le thorax : c’est la hernie hiatale.

Le cardia peut être hypotonique, il se refermera mal et du contenu gastrique pourra refouler dans l’œsophage : c’est le reflux gastro-œsophagien (RGO).


Le pyrosis

Le contenu gastrique est corrosif, il est en particulier très acide à cause de la présence d’acide chlorhydrique, les sels biliaires aussi présents sont également agressifs. La muqueuse œsophagienne n’est pas faite pour supporter cette causticité alors le RGO se traduit une douleur : le pyrosis.


 
Cette douleur est typiquement une brûlure qui remonte derrière le sternum le long de l’œsophage ; elle peut être limitée à l’épigastre (juste en dessous de la pointe du sternum), elle peut remonter jusqu’à la bouche et être associée à une régurgitation acide.

Parfois les signes sont très trompeurs : une toux nocturne due à une régurgitation acide qui refoule dans les bronches en position allongée, une douleur pseudo-angineuse (faisant évoquer une angine de poitrine), …

En règle générale, un RGO isolé n’entraîne pas d’altération de l’état général ni d’amaigrissement, ni anémie ni hémorragie.