Avaler des #multivitamines rend plus #intelligent

Par Alain J. TOUIZER, le 20 oct 2013 à 06h17 dans INSOLITE | 0 commentaire
En réalité, l'important n'est pas la quantité de vitamines et de minéraux que vous absorbez, mais celle qui se retrouve sous forme « bio disponible » dans votre organisme.
C'est pourquoi, lorsque vous choisissez un complexe de multivitamines, veillez à en choisir un qui contienne un grand nombre de cofacteurs, c'est-à-dire les oligo-éléments et minéraux qui permettront la meilleure absorption possible des vitamines...

Conseils ALJOIMOUR:

  • La vie moderne et le stress consomment nos réserves de vitamines et oligo-éléments.
  • Prendre un complément  de nos jours s’avère une nécessité
  • Pour ma part, j’aime la combinaison simple du maté vert  qui apporte de nombreux nutriments et de l’acérola qui est une source de vitamine C fiable...
...mais que cela ne soit pas une excuse pour ne pas consommer votre quotta de fruits et légumes…(conseils naturo)
 


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion
 



Avaler des multivitamines rend plus intelligent, selon des chercheurs britanniques!!!

La prise quotidienne de compléments de multivitamines peut améliorer les performances cognitives (concentration, mémoire, rapidité d'esprit...) des enfants comme des adultes, selon des chercheurs britanniques.

Dans une série d'articles publiés dans The British Journal of Nutrition, Psychopharmacology, et Human Psychopharmacology, des équipes de neuroscientifiques britanniques ont étudié les effets des compléments de multivitamines sur le moral, le niveau de stress et les fonctions cognitives.

Bien que les enquêtes se soient étalées sur quatre à douze semaines, les effets se sont en fait manifestés dès les premières semaines :
  • Les hommes prenant des complexes de vitamines B témoignent d'une hausse de leurs performances cognitives, sont moins fatigués mentalement, et ont plus de vigueur ;
  • Les femmes prenant des compléments de vitamines et de minéraux font preuve d'une plus grande précision ainsi que d'une plus grande vitesse à exécuter des tâches multiples ;
  • Les enfants de 8 à 14 ans montrent une plus grande faculté de concentration.

Inégalités face aux vitamines

Les études nutritionnelles dans les pays industrialisés montrent qu'une majeure partie de la population souffre de déficits en vitamines, et ce dans la plupart des catégories. L'erreur, largement colportée par l'enseignement officiel de la médecine, est de croire qu'on a assez de vitamine D tant qu'on ne souffre pas de rachitisme, ou qu'on a assez de vitamine C tant qu'on n’attrape pas le scorbut.

Rien ne pourrait être plus faux. En réalité, ces maladies ne sont que les manifestations les plus extrêmes d'une carence en vitamines. Bien avant que n'apparaissent ces affreuses maladies, votre corps et votre esprit cessent de fonctionner de façon optimale. Selon le Professeur David Kennedy de l'université de Northumbria, « le niveau de vitamines optimal est largement au-dessus du niveau qui permet d'éviter les maladies ».

De nombreuses maladies peuvent être prévenues, ou guéries, avec de meilleurs apports en nutriments essentiels. C'est pourquoi une alimentation riche en produits frais, complétée par un mode de vie sain (exercice régulier, plein air, activités sociales) et la prise de compléments de minéraux, de vitamines et d'acides gras essentiels permettent d'améliorer la santé, de renforcer le système immunitaire, d'être moins souvent malade, de guérir plus vite, et de bénéficier de tous les avantages d'un corps et d'un cerveau plus performants.


Diagnostiquer vos éventuels déficits

Une autre erreur consiste à croire que le bon taux de vitamines s'obtient en consommant chaque jour une quantité donnée de chaque vitamine. C'est la fable des fameux « AJR », Apports Journaliers Recommandés, que les enfants lisent sur leur boîte de Corn Flakes ou de Nesquik.

En réalité, l'important n'est pas la quantité de vitamines et de minéraux que vous absorbez, mais celle qui se retrouve sous forme « bio disponible » dans votre organisme.

C'est pourquoi, lorsque vous choisissez un complexe de multivitamines, veillez à en choisir un qui contienne un grand nombre de cofacteurs, c'est-à-dire les oligo-éléments et minéraux qui permettront la meilleure absorption possible des vitamines.


Quel est votre taux « sérique » de vitamines ?

Un médecin compétent vous prescrira des dosages de votre taux « sérique » de vitamines, c'est-à-dire le taux de vitamines effectivement présent dans votre sérum. Le sérum est le liquide de base qui constitue votre sang, et dont on a ôté les globules et les protéines qui coagulent.

Le plus important est celui de vitamine D.

Les plus courageux lecteurs de S&N, ceux qui supportent mes lettres sans jamais se plaindre, savent à quel point la vitamine D contribue à prévenir de maladies. Un taux sérique optimal de vitamine D est de 50 microgrammes par ml.

Notez bien que c'est un taux extrêmement difficile à atteindre si vous vous contentez des 200 UI d'AJR par les autorités françaises... Je recommande d'en prendre 1000 UI par jour, soit cinq fois plus, et dès que le beau temps sera revenu, sortez les chaises longues !! (Ceci est une « fine » allusion au fait que la vitamine D se forme naturellement dans votre peau sous l'effet des rayons du soleil).