Très intéressant comme concept de #méditation

Par Alain TOUIZER, le 08 oct 2013 à 09h25 dans ESOTERISME | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :

Très intéressant comme concept de méditation

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



L'entraînement à la méditation dite d'intégration corps-esprit ("integrative body-mind training", IBMT) induit un développement de la matière blanche dans certaines régions du cerveau, améliorant ainsi la connectivité entre les cellules nerveuses, selon une étude publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences.

Cette approche de méditation a été adaptée par l'un des auteurs, Yi-Yuan Tang, à partir de la médecine traditionnelle chinoise dans les années 1990. Elle diffère des autres formes de méditation en étant basée sur "l'induction d'un niveau élevé de conscience et d'équilibre du corps, de l'esprit et de l'environnement", indiquent les auteurs. Elle intègre des postures et des exercices de respiration qui peuvent être maîtrisées en quelques jours.

Avec Michael I. Posner de l'Université de l'Oregon, il a mené cette étude avec 68 étudiants chinois qui participaient à un entraînement à la méditation une demi-heure par jour pendant un mois ou à un groupe de relaxation.

Après deux semaines, une amélioration de la densité des axones des cellules nerveuses était constatée dans le cortex cingulaire antérieur, une région impliquée dans le contrôle de soi. Après un mois, une amélioration de cette dernière et de la formation de la myéline, qui est une gaine protectrice entourant les fibres nerveuses (ou axones), était constatée. Une amélioration de l'humeur coïncidait avec ces changements.

Des études précédentes de cette équipe ont montré que cette méthode de méditation entraînait une réduction de la production de l'hormone de stress cortisol ainsi qu'une diminution des niveaux d'anxiété, de dépression, de colère et de fatigue comparativement à un groupe contrôle.
Une étude publiée en 2011 montrait que la méditation dite de pleine conscience (mindfulness) entraînait une augmentation de densité de la matière grise dans l'hippocampe, une région importante pour l'apprentissage et la mémoire, et dans les structures associées à la conscience de soi, l'empathie et l'introspection.

A voir  également: