Des excellents #conseils pour gérer la #gastro

Par Alain TOUIZER, le 05 août 2013 à 06h25 dans SANTE | 0 commentaire

Conseils ALJOIMOUR :

> Apprendre à nos petits à aimer l'eau et à en réclamer est notre devoir parental, car les petites "gastro" sont inévitables dans les crèches et les écoles de par la nature curieuse des enfants qui mettent tout dans la bouche.

> Apprenez-leur à aimer les fruits et les légumes en leur donnant l'exemple d'en manger vous même.

> Un peu de miel tous les jours aussi peut bien aider.

> Des très bons produits antibactériens ...

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Contre le froid, nous nous enfermons dans des espaces confinés, mal aérés, souvent surchauffés. Les conditions idéales sont réunies pour les diverses contagions, et en particulier la gastro-entérite, inflammation des voies intestinales généralement causée par un virus.

Les antibiotiques ne servent alors à rien, même si la plupart des médecins en prescrivent, pour avoir l’air de faire quelque chose. Les antibiotiques ne combattent pas les virus. Par contre, ils ravagent votre flore intestinale, ce qui aggrave la diarrhée, et affaiblit votre système immunitaire au moment où vous en avez le plus besoin. La flore intestinale est en effet le siège de 80 % du système immunitaire, et elle est composée pour l’essentiel de bonnes bactéries qui sont très vulnérables aux antibiotiques.

Il existe toutefois des cas de gastro-entérites causées par des intoxications alimentaires d’origine bactérienne : salmonelles, campylobacters et bactéries comme Shigella et Clostridium difficile. S’il a été clairement établi que votre gastro est causée par une bactérie, alors les antibiotiques sont efficaces.

Chez les jeunes enfants, de 6 mois à 3 ans, c’est un virus, le rota virus, qui est responsable dans plus de la moitié des cas de la gastro. Le rota virus se plaît particulièrement dans les garderies et les crèches, où il passe d’enfant à enfant avec gourmandise, en raison de leur système immunitaire immature et de leur habitude de tout porter à la bouche, ce qui excellent pour découvrir le goût et la texture des choses, mais n’est pas recommandé lorsque le jouet a été tripoté par un enfant qui avait mis ses mains on ne sait où la dernière fois qu’on lui avait changé sa couche.

Le résultat est que, dans les pays industrialisés, nos petits de moins de 5 ans souffrent de diarrhée 2,2 fois par an en moyenne. Et si, la plupart du temps, la gastro ne dure pas au-delà de 3 jours, la gastro-entérite aiguë, elle, dure huit jours, ce qui peut être très éprouvant pour votre enfant, et pour vous, en raison de l’importante quantité de liquides en tout genre que vous devrez éponger.

Et c’est là d’ailleurs le principal problème de la gastro-entérite : cette perte de liquide entraîne un risque important de déshydratation.

Attention à la déshydratation

Vomissements et diarrhées, impossibilité de retenir quoi que ce soit, votre corps – ou celui de votre enfant malade – se vide progressivement de ses réserves d’eau, qui constituent 70 % de l’organisme. Le premier effet de la déshydratation est que votre sang devient plus visqueux.

Pour compenser, il va attirer l’eau présente dans les cellules et les tissus avoisinants. Le résultat est que, si la déshydratation se poursuit, ces cellules commencent à se ratatiner et à mal fonctionner, et les tissus commencent à se dessécher. Les cellules cérébrales étant les plus sensibles à la déshydratation, des épisodes de confusion peuvent se produire. Viennent ensuite les reins, et le foie.

Jeunes enfants et nouveau-nés sont particulièrement concernés du fait de la plus grande proportion que représente leur peau par rapport à leur organisme. Cette peau qui transpire en cas de fièvre, et élimine beaucoup d’eau. Ainsi, ils peuvent être déshydratés après quelques heures de vomissements ou de diarrhées, seulement.

Certains signes peuvent donner à penser qu’un bébé est déshydraté :

  • Une absence de larmes quand il pleure ;
  • Une bouche sèche ;
  • La partie supérieure de son crâne peut s’enfoncer légèrement ;
  • Une couche qui n’est pas mouillée pendant plus de huit heures.
  •  

Lutter contre la déshydratation

En théorie, c’est simple, il suffit de boire de l’eau.
Mais ça ne suffit que lorsque la déshydratation est légère. Dès que vous perdez beaucoup d’eau, vous vous videz également de vos sels minéraux, sodium, potassium, calcium, magnésium, des substances indispensables pour que votre organisme puisse assimiler et utiliser l’eau que vous absorbez.

Vous devez donc non seulement remplacer l’eau, mais aussi ces sels, et plus particulièrement le sodium et le potassium, en buvant des boissons particulières.

A boire en cas de gastro

La boisson de base est l’eau sucrée et salée. La recette est simple : il suffit de mettre 6 cuillères à café de sucre et 1 cuillère à café de sel dans un litre d’eau stérile, c’est-à-dire en bouteille ou bouillie.