#stressé évitez de manger jusqu'à ce que vous vous soyez calmé

Par Alain J. TOUIZER, le 28 juil 2013 à 06h44 dans SANTE | 0 commentaire
Largement étudié, le stress est un processus dynamique : le point de départ est un événement qui le déclenche, c'est-à-dire les stimuli agressifs appelés "stressors". Il s'ensuit toute une cascade de réactions biochimiques dans l'organisme. Le stress a été quantifié. Selon les auteurs, la référence (100 points) est le décès du conjoint ou celui d'un enfant. Tous les événements de la vie sont notés : divorce (73), mariage (50), licenciement (47), changement d'habitudes alimentaires (15), réussite personnelle exceptionnelle (28), etc. Mais en fait l'importance du stress est terriblement subjective. Un même "stressor" n'a pas les mêmes répercussions sur tout le monde. Certains réagissent violemment devant une araignée, d'autres y sont indifférents...

Conseils ALJOIMOUR :

> Si vous vous sentez stressé évitez de manger jusqu'à ce que vous vous soyez calmé. Par contre buvez un maximum de liquide   

> Je vous conseille de faire un "BILAN de SANTE"
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Définition du stress

Le mot "stress" est un mot anglais qui exprime une souffrance, une calamité, une épreuve. Il fut choisi par le biologiste canadien Seyle pour désigner des agressions pouvant déclencher à long terme des maladies somatiques ou mentales. "Stress" restera ensuite le mot désignant l'effet de la contrainte et ce qui a été décrit comme le "syndrome général d'adaptation", moteur que chacun a en soi pour sortir des situations les plus difficiles et dramatiques.


Largement étudié, le stress est un processus dynamique : le point de départ est un événement qui le déclenche, c'est-à-dire les stimuli agressifs appelés "stressors". Il s'ensuit toute une cascade de réactions biochimiques dans l'organisme. Le stress a été quantifié. Selon les auteurs, la référence (100 points) est le décès du conjoint ou celui d'un enfant. Tous les événements de la vie sont notés : divorce (73), mariage (50), licenciement (47), changement d'habitudes alimentaires (15), réussite personnelle exceptionnelle (28), etc. Mais en fait l'importance du stress est terriblement subjective.

Un même "stressor" n'a pas les mêmes répercussions sur tout le monde. Certains réagissent violemment devant une araignée, d'autres y sont indifférents. Les circonstances jouent également : on peut ne pas supporter d'être entassé dans le métro mais trouver cela très bien à un concert de rock.

Le stress aigu

Le stress aigu est plus ou moins violent mais il ne dure pas. C'est aussi bien une engueulade définitive et porte claquée avec un patron ou un conjoint, un feu rouge brûlé, une peur ou une émotion intense ou une sonnerie de téléphone qui fait sursauter. Les organes sensoriels envoient alors toutes les informations au cerveau.

Rien de meilleur que "LE NECTAR" pour controler le stress!!!

L’hypothalamus fait réagir différents organes sans que la volonté n'intervienne, en commandant la sécrétion de différentes hormones qui vont activer ces organes. Tout est brutalement mis en œuvre pour que l'organisme soit instantanément en état de défense : battements de cœur, constriction des vaisseaux sanguins, dilatation de ceux du cerveau (pour une meilleure oxygénation), libération d'acides gras et de glycogène du foie pour fournir de l'énergie. Ces hormones, l'adrénaline et la noradrénaline (regroupées sous le nom de catécholamines) sont libérées par les glandes surrénales. On les appelle aussi "hormones du stress".

Voir fiche technique du "VISCUM ALBUM"


Le stress prolongé

Son intensité et sa durée sont variables. Les causes du stress prolongé sont nombreuses et variées : séparation, deuil, licenciement, harcèlement, mésentente conjugale, conflits familiaux, mauvaise adaptation au travail, etc.

Certaines professions (contrôleurs aériens, chirurgiens, professeurs, pilotes etc..) sont aussi source de stress. Tout un système hormonal est également mis en œuvre, qui comprend, outre les hormones du stress : la cortisone qui commande tous les processus immunitaires, anti-inflammatoires, etc. protecteurs de l'organisme, facilite la mobilisation du glycogène et la transformation des protéines et des lipides en glucose, les endorphines ou morphines endogènes et les enképhalines qui modèrent la douleur, l'humeur, la vigilance, le tonus musculaire, etc.
Fiche Techique du "NECTAR"


Symptômes d'une situation de stress

Les symptômes du stress sont nombreux et variés : pâleur de la peau, crampes, augmentation de la pression artérielle, tremblements, courbatures, boule dans la gorge, estomac noué, troubles digestifs (nausées, diarrhées), débâcle urinaire, sécheresse de la bouche, perte d'appétit, fatigue ou disparition brutale de la fatigue...
Aljoimour - "BILAN de SANTE"