#sel, Allez-y mollo... comment réduire sa #consommation ? par quoi peut-on le remplacer ?

Par Alain J. TOUIZER, le 19 juin 2013 à 13h54 dans MERCURE | 0 commentaire
Astuce : Remplacez les biscuits apéritifs par des crudités (carottes, concombres…) coupés en bâtonnets. Accompagnez-les d’un fromage blanc que vous aurez assaisonné de poivre et d’autres épices de votre choix...
L’abus de sel est dangereux pour la santé. Il augmenterait le risque d’hypertension et des maladies cardiovasculaires.
 

Conseils ALJOIMOUR :

> J’approuve largement les sages conseils de Mme. Lee ; l’excès de sel est très nocif, il durcit, fragilise nos artères et favorise la rétention d’eau.

> Utilisez le gomasio (sel de sésame), les algues ou suivez les astuces de cette dame ; vérifiez aussi que vous ne soyez pas intoxiqué par le mercure (amalgames dentaires).
     


Comment réduire sa consommation ? Par quoi peut-on le remplacer ?

Voici quelques conseils…
 

Limitez les aliments à forte teneur en sel

Limitez les apports de certains produits comme la charcuterie, les fromages, les plats industriels et les biscuits apéritifs. « Evitez aussi les produits de salaison (morue, poisson fumé…) et les aliments de restauration rapide », conseille Nadia Lee, diététicienne. 80% du sel que nous absorbons quotidiennement provient des produits industriels (pains, produits semi-finis ou finis, fromages…) 10% proviennent des denrées alimentaires non industrielles (sources naturelles de sel) et en fin 10% sont ajoutés en cuisine ou à table.
Certains fromages sont plus salés que d’autres. Préférez les fromages blancs (0.1 gr de sel pour 100 gr) au roquefort (3.8 à 5.1 g de sel pour 100 gr) ou à la feta (3 à 3.8 gr de sel pour 100 gr).
 

Evitez les eaux riches en sodium

Certaines eaux minérales ont une forte concentration plus ou moins élevée en chlorure de sodium. A titre indicatif une eau contentant plus de 200 mg de sodium par litre est considérée comme étant riche en sel. « Evitez les eaux gazeuses, elles sont enrichies en sodium », prévient Nadia Lee, diététicienne.
 

Remplacez le sel

Le sel de table (chlorure de sodium) peut être remplacé par d’autres sels minéraux ne contenant pas de sodium. Le chlorure de potassium est par exemple utilisé dans les régimes sans sel. Mais si vous n’arrivez pas à vous faire à son gout un peu amer, replacez le sel par des herbes aromatiques ou des épices qui vont relever le gout des aliments (basilic, aneth, poivre…) « Le citron est parfait pour masquer la fadeur des aliments ».
Astuce : Remplacez les biscuits apéritifs par des crudités (carottes, concombres…) coupés en bâtonnets. Accompagnez-les d’un fromage blanc que vous aurez assaisonné de poivre et d’autres épices de votre choix.
 

Débarrassez-vous de mauvaises habitudes

Exit la salière sur la table ! De même n’ajoutez pas du sel à votre repas avant de l’avoir gouté. C’est une mauvaise habitude qu’ont beaucoup de personnes.
 

Déchiffrez les étiquettes

« Attention à bien faire la part des choses entre sel et sodium ». Sachez que 1 gr de sodium équivaut à 2.5 gr de sel. En effet le sel est composé de 40% de sodium et 60% de clore. En supermarché, certaines étiquettes affichent la teneur en sodium et non en sel. Pour convertir, il faut multiplier la teneur en sodium par 2.5.
 

Faites confiance à la recherche

Des recherches sont en cours pour tenter de rehausser la sensibilité des récepteurs au sel sur la langue avec d’autres ingrédients et augmenter l’impression de salinité. Une autre méthode encore est de modifier la répartition du sel dans les alimentes en réduisant la teneur en sel de certaines fractions ou éléments d’une denrée alimentaire pour permettre une diminution générale de sa teneur en sel sans impact négatif sur son gout.

De leur cotés chercheurs de l’INRA de Dijon ont montré que certaines aromes évoquant des gouts salés (anchois, bacon) peuvent rehausser la perception d’une saveur salée. Derrière ce phénomène se cache un mécanisme de compensation entre les différents sens, l’odorat et le gout. A terme, ce procède pourrait être également appliqué à la réduction de la teneur en graisse et en sucre des aliments.
 

Les aliments le plus salés:

(teneur en sodium en mg pour 100 g d’aliments)
Sel                     38.758
Bouillon cube     22.200
Sauce soja          5.670
Fond de sauce    5.053
Moutarde           2.290
Jambon sec        2.105
Olives vertes      1.646
Gambas             1.595

ANFORM
2013