Quels sont les signes et #symptômes de l’"athérosclérose ?

Par Alain J. TOUIZER, le 09 mai 2013 à 13h54 dans SANTE | 0 commentaire
Il s’agit alors dans le cas d’infarctus du myocarde, d’une forte douleur comprimant la poitrine, pouvant irradier dans les bras ou la mâchoire. Cette douleur est parfois accompagnée de nausées, vomissements, essoufflement, pâleur, sueurs, angoisse… C’est une urgence vitale. En cas d’accident vasculaire cérébral, les symptômes d’alerte sont les suivants : faiblesse ou paralysie soudaine d’un membre d’un seul côté du corps, perte d’équilibre, diminution brutale ou perte de la vue d’un œil, confusion, troubles du langage, maux de tête, etc.
L’athérosclérose est une affection courante, qui conduit à un blocage de la circulation du sang à l’intérieur des artères qui est gênée ou bloquée par la présence d’une plaque d’athérome, ou simplement à un rétrécissement de celle-ci.

En effet, lorsque la circulation sanguine est ralentie (angine de poitrine) ou bloquée (infarctus du myocarde), et que le cœur n’est plus suffisamment oxygéné, certaines régions du tissu cardiaque se détruisent, et le cœur n’arrive plus à se contracter et à remplir son rôle de pompe. L’athérosclérose touche essentiellement les grosses et les moyennes artères (artères coronaires, artères cérébrales, artères des membres, artères rénales).

ATTENTION !!!
Il ne faut pas confondre ATHEROSCLEROSE et ARTERIOSCLEROSE :

L’ARTERIOSCLEROSE désigne le durcissement, l’épaississement et la perte d’élasticité des artères, et contribue donc à l'ATHEROSCLEROSE.

Athérosclérose et la plaque d’athérome, c’est quoi ?

La plaque d’athérome se forme très progressivement sur la paroi des artères. Elle est constituée de dépôts de cholestérol et d’autres substances, comme des cellules immunitaires et du calcium… Au fur à mesure que cette plaque d’athérome s’étend et prend de l’épaisseur, elle rétrécit le diamètre de l’artère.

L’accident cardiaque survient lorsque cette artère se retrouve bouchée par un caillot sanguin venu se fixer au niveau de cette plaque (pour réparer l’artère lésée par la plaque), ou lorsque la plaque d’athérome se détache et, via la circulation sanguine, va bloquer à distance une artère coronaire et c’est l’infarctus, ou bien une artère cérébrale et c’est l’accident vasculaire cérébral, etc. 
 

Quels sont les signes et symptômes de l’athérosclérose ?

L’athérosclérose s’installe très lentement, très progressivement, et ne se manifeste en général par aucun symptôme.(voir fiche technique de l'ACEROLA ); L’athérosclérose peut rétrécir le diamètre des artères coronaires de 50%, voire 70%, sans causer de symptômes. C’est ainsi que le plus souvent, l’athérosclérose n’est révélée que trop tard, lorsqu’un accident survient (angine de poitrine, infarctus, accident vasculaire cérébral, etc.).

Il s’agit alors dans le cas d’infarctus du myocarde, d’une forte douleur comprimant la poitrine, pouvant irradier dans les bras ou la mâchoire. Cette douleur est parfois accompagnée de nausées, vomissements, essoufflement, pâleur, sueurs, angoisse… C’est une urgence vitale. En cas d’accident vasculaire cérébral, les symptômes d’alerte sont les suivants : faiblesse ou paralysie soudaine d’un membre d’un seul côté du corps, perte d’équilibre, diminution brutale ou perte de la vue d’un œil, confusion, troubles du langage, maux de tête, etc.

Dans tous les cas, la nature des signes dépend de l’artère touchée, du degré de l’obstruction et de la rapidité de cette obstruction (progressive ou subite).

Blocage soudain d’une artère :

  • Crise cardiaque.
  • Accident vasculaire cérébral.
  • Gangrène touchant l’orteil, le pied ou la jambe (obstruction des artères apportant le sang aux jambes).


Blocage partiel d'une artère :