L’heure de la #ménopause a sonnée...

Par Alain J. TOUIZER, le 05 mai 2013 à 10h36 dans SANTE | 0 commentaire
Durant combien de temps les femmes ressentent  sueurs froides, sécheresse vaginale, irritabilité

Conseils ALJOIMOUR :

> Le changement hormonal est une chose naturelle difficile  à accepter pour de nombreuses femmes,  signe de vieillissement.
> La ménopause est une maladie liée à ce vieillissement : positivez mesdames et évitez de vous dérégler avec toutes les pilules.
> Prenez du lait de soya, de la sauge,  du yam et/ou le plus efficace : la maca


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion

Quelle est la durée des symptômes de la ménopause ?



Une étude anglaise permet d’identifier la nature des symptômes de la ménopause et l'âge de survenue…

L’heure de la ménopause a sonné. Beaucoup de femmes voient arriver le cortège de symptômes liés à cette pénible période. Durant combien de temps les femmes ressentent  sueurs froides, sécheresse vaginale, irritabilité… s’inscrivent-elles en pré ménopause, en ménopause  ou en post  ménopause ?


4 catégories de  symptômes


*Le British Medical Journal a publié une étude observant les symptômes et l’âge de survenue. Près de 700 patientes ont été suivies et 1 fois par an pour celles qui avaient entre 47 et 54 ans.  Les symptômes ont été classés en 4 catégories : psychologiques, somatiques, vaso-moteurs et sexuels. « Il apparaît que toutes les plaintes, sauf celles du groupe somatique, sont attachées aux perturbations de la  ménopause ».

A 47 ans…

C’est à 47 ans, que les symptômes psychologiques (sommeil perturbé, anxiété, dépression)  et somatiques (palpitations, douleurs diffuses…)  sont les plus nombreux, plus d’une femme sur 3  s’en plaint et ces symptômes décroissent pour la moitié d’entre-elles jusqu’à 54 ans.

La pré ménopause

« Deux femmes sur 3 ont présenté des troubles psychologiques légers ou modérés pendant la période de pré-ménopause, lesquels ont disparu rapidement une fois la ménopause confirmée. Les bouffées vaso-motrices sont décrites comme modérées par la moitié des femmes, mais sévères par 10 % d’entre elles », constate le Dr Roseline Péluchon dans le JIM.fr. 14% de femmes voient apparaître les bouffées  en pré ménopause mais elles  disparaissent lorsque  celle-ci est  établie, l’inverse est également observé.
 

La sexualité

Le taux de 14% s’applique également pour les troubles sévères de la sexualité qui augmentent régulièrement  jusqu’à la ménopause stabilisée.  Mais ces derniers  persistent et ceci… le plus souvent chez les femmes mariées.