Faites une cure de PROBIOTIQUES!

Par Alain J. TOUIZER, le 31 déc 2011 à 11h01 dans SANTE | 0 commentaire
Faites un cure de probiotiques
Avec les probiotiques vous pouvez maintenir l’équilibre de votre système de défense, renforcer votre bouclier immunitaire et résister aux agressions...

Faites un cure de probiotiques

 
Avec les probiotiques vous pouvez maintenir l’équilibre de votre système de défense, renforcer votre bouclier immunitaire et résister aux agressions.


Les probiotiques sont de micro-organismes vivants. Ils sont présents dans certains aliments comme les yaourts, les boisons lactées et les céréales.

En complément des bactéries déjà présentes en nombre dans le corps (flore intestinale ou vaginale), ils favorisent le transit, aident à la digestion et renforcent les défenses immunitaires. Rien d’étonnant, donc, à ce qu’ils aient une action bénéfique sur la prévention grippale.

Si votre organisme obtient un soutien pour résister aux attaques virales, il se défendra, donc mieux.

Un milliard par jour

Encore faut-il les conseiller en quantités suffisantes  (1 milliard par jour), et régulièrement. Les probiotiques, ont un effet, le défaut de ne pas s’installer durablement dans le système digestif et leur bénéfice disparait dès l’arrêt de la prise.

Parmi les plus connus, les bactéries lactiques : bifidobacterium lactis (le fameux bifidus) et lactobacillus. Mais il en existe de toutes sortes, Ainsi, selon les espèces utilisées, les effets sur la santé peuvent être différents : infections ORL, gastrique, allergies, mycoses, diarrhées…

Equilibre intestinal

Le probiotiques viennent enrichir une flore intestinale qui compte déjà quelque 600 espèces de bactéries différentes. Chaque individu entretien une sorte d’écosystème personnel, avec des bactéries dominantes et d’autres moins nombreuses formant un cocktail ou plutôt un équilibre unique.

Une perturbation, telle qu’une prise d’antibiotiques, ne rase pas cette flore, mais la perturbe, la déséquilibre. Ce qui fait dire aux spécialistes qu’il n’y a pas de « bonnes » ou de « mauvaises » bactéries, mais seulement des bactéries qui peuvent déstabiliser l’équilibre intestinal.
 

Il est donc important, par exemple, pendant ou après une prise d’antibiotiques, de penser à rétablir son équilibre par une consommation de probiotiques. La grippe saisonnière touche, en France, entre 3 et 7 millions de personnes chaque année.

Parmi les populations à risque, les seniors, les nourrissons, les personnes immuno déficientes.



Lactobacillus Cassei Defensis


Selon une étude récente, les sujets ayant consommé régulièrement du Lactobacillus casei defensis produisent plus d’anticorps et ont donc une défense renforcée. Ils voient leur fièvre et leur toux diminuer ainsi que l’importance de l’écoulement nasal.

Bien entendu, pour ces personnes, la prise de probiotiques ne saurait remplacer une vaccination et un suivi médical. Mais au terme d’une prise suffisante et régulière de probiotiques les enfants manquent moins à l’école et prennent moins d’antibiotiques. (60% des cellules immunitaires sont dans notre intestin).

« Plus on avance en âge, plus on a besoin de compléments probiotiques »

Où les trouver ?

Les probiotiques sont présents dans certains aliments, notamment les aliments fermentés : lait fermenté, yaourts, choucroute, chou, légumes verts, dérivés de soya, olives, fruits.

En cas de troubles, des probiotiques peuvent être trouvés sous forme de gélule ou en sachets en pharmacie ainsi que dans les boutiques bio. Ces mélanges contiennent plusieurs souches différentes, résistantes à l’acidité de l’estomac.


3 questions au Dr. Louis Berthelot, micro-nutritionniste


•    Comment reconnaitre un aliment probiotique ?

Il y a plusieurs éléments à prendre en compte. Il faut vérifier sur l’étiquette que le ferment est vivant et présent en quantité suffisante (au minimum 1 milliard de bactéries, par souche et par gramme de produit). D’autre part l’efficacité des probiotiques dépend de la souche utilisée.

Il faut que les bactéries avalées soient suffisamment résistantes pour survivre à l’acidité de l’estomac et à l’agressivité des sels biliaires. Pour le consommateur, ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Mais, à terme, les aliments probiotiques mis sur le marché doivent être systématiquement validés par des études cliniques effectuées sur le produit fini.


•    Peut-on en consommer autant que l’on veut ?


Oui. C’est un complément alimentaire sans contre-indications, prescrit aussi bien aux bébés qu’aux personnes âgées. En effet, plus on avance en âge, moins certaines variétés de bactéries sont présentes et plus on a besoin de compléments probiotiques.

Pour un maximum d’efficacité, on préconise de les prendre en dehors des repas, plutôt le matin, à jeune. En fin, rappelons que l’effet, donc l’efficacité est « dose dépendante » et « souche dépendent ». Par exemple, les probiotiques qui combattent les diarrhées ne seront pas efficaces pour combattre une allergie. http://aljoimour.com/catalogue/produits-les-toniques/nectar-de-vie.html

Quel rôle jouent-ils sur le système immunitaire ?


Comme 60% de nos défenses immunitaires se trouvent dans la flore intestinale, notre état de santé est en grande partie lie à celui de nos intestins. Cette flore en plus de son rôle majeur de digestion, de protection, est capable de stimuler les défenses immunitaires.


Ainsi, quand la flore est touchée, tout l’équilibre du système immunitaire peut être perturbé. La majorité des affections passent par le tube digestif : les trouble de la sphère uro-génitale (cystites, vaginites à répétions), de la sphère ORL (sinusites, otites, rhinopharyngites), de la sphère pulmonaire (bronchites), de la peau.


MERE DE PROBIOTIQUES : LE KEFIR

Originaire des pays du Caucase, le kéfir est un amalgame de micro-organismes vivants formant la matrice de fermentation d’aliments tels que le yaourt ;  il serait né sous l’Antiquité chez les peuplades nomades, lorsqu’elles transportaient du lait de renne, de brebis, de chèvre, voire les chameaux dans des sacs en peau. Il forme un lait liquide, buvable, et renfermant toutes les qualités du yaourt.

Il suffit de conserver la matrice et de remplace  le lait consommé pour refaire du kéfir. Au final, en conservant le même principe de fabrication, on obtient une boisson gazeuse, riche en probiotiques et renouvelable. Vous pouvez trouver du kéfir dans certaines boutiques bio.


Attention : N’utiliser que de l’eau de source et des fruits non-traités au risque de perdre la matrice.

Le kéfir « refait » la flore intestinale, améliore la digestion, réduit les flatulences, améliore la tolérance au lactose, apporte bactéries et levures nécessaires à la digestion et au bon fonctionnement de l’organisme, ainsi que des vitamines, minéraux et protéines complètes, et renforce le système immunitaire.


Magazine ANFORM
Santé et Bien-être à La Réunion
Juin-Juillet 2011