EFFET KIRLIAN

Par Alain J. TOUIZER, le 16 sept 2011 à 13h37 dans SANTE | 0 commentaire
Suite a notre notice explicative sur le SPECTRON...
Lors d'une exposition d'inventions en Belgique dans les annees Mr.  Marc Novion (chercheur Français, acuponcteur, spécialiste en énergétique orientale),  introduisit le spectron en Europe et  présenta les travaux du  professeur Zhou dans les salons internationaux  où il obtient de nombreuses médailles d'inventeur (suite dans le blog), il fit aussi construire l'appareil tel que nous l'avons actuellement avec des plaques épaisses.

Suite a notre notice explicative sur le SPECTRON aljoimour.com/catalogue/produits-les-calmants/spectron.html


ORIGINE

La photographie Kirlian est une méthode, un appareil qui permettrait d'établir des bilans énergétiques de santé, elle mesure l'énergie que l'organisme est capable de réémettre dans sa totalité.Ce que l'on voit avec la photo Kirlian, c'est l'énergie, l'information qui circule dans l'organisme, l'état de la communication intercellulaire vibratoire, une image complète des énergies qui parcourent l'organisme humain, la photo d'un corps physique.

Nous sommes tous entourés d’un champ d’énergie magnétique et tous nous avons un jour ou l’autre vu cette “ aura ” émaner des autres, ou en avons du moins ressenti les effets.

Tout commence en 1939, quand un jeune ingénieur électricien, Semyon Kirlian, est appelé dans un laboratoire, au nord du Caucase, pour y réparer un appareil d'électrothérapie. En laissant, par accident, traîner sa main près d'une électrode, il reçoit une petite décharge et aperçoit une sorte d'éclair. Kirlian alors se demande ce qui arriverait s'il plaçait une plaque photographique entre sa main et l'étincelle.

Fasciné par sa découverte, Kirlian entreprend de construire, dans le minuscule deux-pièces qui lui sert d'appartement, une machine qui créerait des champs électriques a haute fréquence, avec une oscillation de deux cent mille étincelles par seconde entre deux électrodes. Tous ses loisirs sont consacres a ses recherches.
Bientôt, sa femme le seconde en permanence. Semyon Kirlian devient vite un spécialiste de la photographie sous haute tension.
Il conçoit une visionneuse spéciale, qui permet même d'observer son fameux " effet " en direct, sans pellicule ni émulsion sensible Tout objet vivant soumis a une décharge a haute fréquence produit de telles images. Mais avec des intensités différentes. Alors que ses travaux commençaient a lui apporter une certaine notoriété, Kirlian voulait toujours impressionner ses visiteurs.

Un jour, pour une personnalité de marque, il peaufine sa démonstration. Pourtant, rien de très net ne se produit. L'ingénieur démonte sa machine, refait des essais. En vain. Avec Valentina, sa femme, l'image est par contre d'une extrême netteté. Kirlian est perplexe.

Le lendemain, il croit avoir trouve : la veille, il couvait une grippe particulièrement forte. La photographie le " savait " avant lui. Une nouvelle piste s'offrait a ses recherches : peut-être serait-il possible de prévoir, grâce a l'effet produit par la photographie a haute tension, les maladies d'un sujet.

La photographie Kirlian est le résultat d'un cliché pris par exposition à un champ de haute fréquence. Sur une plaque conductrice, qui fait électrode, on pose l'émulsion photographique, gélatine au-dessus, puis l'objet, relié à un fil électrique (masse). On met le contact, selon un temps qui varie en fonction de la sensibilité de l'émulsion photographique et on développe.

Ces appareils présentent plusieurs dangers : le premier est que si l'on arrivait à diagnostiquer une maladie à son début, humoristiquement, il n'y aura plus besoin de livres ; le second, l'appareil doit bien être çoncu pour éviter tout accident ; le troisième, il fait dépenser de l'argent à ceux qui n'en ont pas l'utilité. Cela vaut quelques deux cent à trois cent dollars aux Etats Unis.