Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


#Réveil happy!

Par La Rédaction, à 06h00 dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Conseils Aljoimour :


> Vous aussi découvrez ces réflexes pour voir la vie en rose dès le réveil !


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




L’alarme de mon réveil est réglée sur « Happy » de Pharrell Williams. 

Impossible de ne pas avoir le sourire avec cette musique ! Ça plus quelques autres habitudes matinales, et me voilà prête pour une journée productive, saine et heureuse. 

Vous aussi découvrez ces réflexes pour voir la vie en rose dès le réveil !

1.    Buvez un grand verre d’eau dès que vous êtes réveillé Ce geste réhydrate votre corps, réveille votre système digestif : tout circulera mieux ! 

Vous remarquerez peut-être quelques autres changements positifs : une peau plus claire et une meilleure digestion.

 

Pourquoi la prostate se met-elle soudain à gonfler ?

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Messieurs,  voici un article sur la prostate et le moyen d'éviter qu'elle grossisse


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Les conseils de la médecine actuelle pour les problèmes de prostate sont stupéfiants, limite scandaleux !

Il faudrait :
•    S’arrêter de boire dès 18 heures
•    Uriner assis (facile avec un urinoir !)
•    Porter des couches !

« Mais je vous assure, cher Monsieur, on fait aujourd’hui des couches très confortables pour les adultes. »

Et de toute façon, vous devriez renoncer définitivement à l’idée de pouvoir :
•    Dormir profondément, sans interruptions sauvages pendant la nuit
•    Vider votre vessie d’un coup, pour avoir moins de faux-départs et d’arrêts imprévus
•    Aller au cinéma ou au théâtre sans avoir besoin de vous lever pendant la séance
•    Retrouver un jet normal, puissant, bien soutenu…

Pourtant, la nature a tout prévu : elle a le secret pour restaurer un fonctionnement normal de la prostate, et de notre capacité d’uriner.

Encore faut-il comprendre le problème pour choisir les bonnes solutions. La première chose à retenir est que, si rien n’est fait, la prostate gonfle inexorablement.


Prostate : n’attendez pas qu’elle fasse la taille d’une orange !

Pour un jeune homme, la prostate fait la taille d’une châtaigne. Vous ne la sentez pas. Elle n’exerce aucune pression sur votre vessie et votre urètre. Tout va bien.

Puis au fil des années, elle se met à grossir sous l’effet de plusieurs facteurs que je vais vous expliquer dans un instant.

A 50 ans, elle fait la taille d’un citron. Les envies d’uriner deviennent plus fréquentes et plus soudaines. La prostate devient douloureuse. A ce stade, vous avez un risque sur deux de souffrir d’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). 

Vous devez forcer pour uriner, votre jet d’urine est faible et saccadé, vous ressentez une sensation de vidange incomplète et une miction goutte à goutte. La pression exercée sur l’urètre entraine également des troubles de l’érection.

A 60 ans, votre prostate peut avoir grossi jusqu’à faire la taille d’une orange. Elle augmente encore la pression sur la vessie et l’urètre. A ce stade, vous avez 9 risques sur 10 de souffrir d’HBP. Vous vous exposez alors à un risque élevé d’impuissance et d’incontinence permanente. Au-delà de 70 ans, 90 % des hommes en souffrent.


Pourquoi la prostate se met-elle soudain à gonfler ?

Plusieurs facteurs expliquent pourquoi la prostate se met à grossir. Il y a les phénomènes qui provoquent des dommages cellulaires comme l’inflammation chronique et l’oxydation et il y a surtout les conséquences de changements hormonaux liés au vieillissement.

Dans les années 1960, des chercheurs chinois ont d’ailleurs découvert que, chez les eunuques, la prostate ne grossit pas : au toucher, celle-ci était indétectable dans 80% des cas. La raison est que la prostate est un organe sexuel sous l’influence des hormones sexuelles masculines.


 

L'enfer pour des milliers de #malades!

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils Aljoimour :



> Je fais passer ce message, concernant le nouveau scandale

> C’est  horrible car ces gens sont dépendants à vie de ce médicament  dont leur vie dépend.

> J’ai, moi aussi, plusieurs patients qui se sentent très mal par rapport au nouveau levotirox

> Aussi  de nombreuses personnes ont dans leur entourage des malades qui ont des problèmes de tyroïdes, qui sont concernés

> Je vous invite donc à signer la pétition



Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Le gouvernement français a donné carte blanche au labo Merck

Ils sont donc en train d'expérimenter une nouvelle formulation du Levothyrox sur les Français malades de la thyroïde.  

C'est donc une « belle cohorte » d'un million de patients qui sont devenus leurs cobayes ! 

Je précise que les autres pays ont refusé de mener cette expérimentation. 

Simultanément, l'ancienne formulation du Levothyrox a été retirée du marché en douce. 

Résultat, c'est la panique parmi les malades de la thyroïde. La nouvelle formulation provoque des effets secondaires en masse.  


Les malades nous appellent à l'aide Ils vivent un cauchemar. Ils témoignent ici de leurs souffrances. 

Une pétition est lancée. Signez-la sans attendre et parlez-en autour de vous. 

Un grand merci pour eux ! 


 

#Arme secrète anti-#déprime!

Par La Rédaction, à 06h00 dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Conseils ALJOIMOUR:


> Un article varié et très diversifié de Xavier Bazin
 

Alain TOUIZER

Naturopathie - La Réunion - Paris - La Normandie



Ce qui est arrivé à cette femme de 65 ans a créé un coup de tonnerre dans le monde de la psychologie.

Atteinte de la maladie de Parkinson, cette patiente se trouvait à l’hôpital Pitié-Salpêtrière pour bénéficier d’un traitement d’un type nouveau. Les médecins avaient décidé de stimuler par un courant électrique certaines zones de son cerveau. [1]

Au départ, tout s’est passé comme prévu. Les médecins avaient trouvé la bonne zone de contact dans son cerveau et son état commençait à s’améliorer.

Mais tout à coup, le courant électrique se déplaça de 2 millimètres… et le comportement de cette patiente se modifia brutalement.

Elle cessa de parler, se replia sur elle-même et éclata en sanglots. Quand les médecins lui demandèrent ce qui se passait, elle répondit :

Je suis lasse de vivre, ça suffit.
Je ne veux plus vivre, je suis dégoûtée de la vie.
Tout est vain, je me sens inutile.
Je suis désespérée.
 

Pourquoi vous embêter pour moi ? [2]

Instinctivement, l’un des médecins coupa le courant électrique. Et 90 secondes plus tard, l’extraordinaire se produisit : la patiente retrouva son comportement normal. Elle se remit à sourire, l’air parfaitement détendu.

Le courant électrique avait-il créé de toute pièce des pensées tristes dans son cerveau ?
Indirectement, oui.